Comité FFRandonnée Haute-Savoie

Combattre le froid en randonnée hivernale


Comment randonner sans avoir froid ? 


Privilégier l’isolation thermique
Il est important que la chaleur générée par l’activité physique ne se disperse pas. Rappelons-nous qu’un vêtement mouillé perd les deux tiers de son potentiel d'isolation thermique. 

Pour se couvrir : la règle des 3 couches 
La première couche
C'est la plus proche de la peau. Respirante, elle maintient le corps au sec.
À privilégier, les t-shirts en fibre synthétique, du polyester ultraléger, compressible et à séchage très rapide. La laine mérinos a bien des avantages. Très absorbante, anti-odeur, elle  garde la chaleur même mouillée.
 

La seconde couche 
C’est l’isolant thermique : un vêtement gonflant qui emprisonne l’air. On choisira une veste polaire ou une doudoune fine en matière synthétique et compressible.  

La troisième couche 
C’est la couche de protection :  une veste imperméable et coupe-vent. 

Équipement recommandé 

Bonnet et gants (on perd beaucoup de chaleur par la tête). Dans le sac à dos: vêtements de rechange, thermos de boisson chaude ou un réchaud + boisson, couverture de survie . 

Que faire si on a un coup de froid 
Si les vêtements sont mouillés, on en change avec les vêtements secs tirés du sac. On boit une boisson chaude.
Pour vous réchauffer, n’hésitez pas à emmener quelques chaufferettes, à glisser dans vos gants, vos chaussures ou vos poches. 

Une astuce
Si on pique-nique à la pause repas en plein air et si on s’assoit, s’envelopper les jambes dans la couverture de survie ou à défaut dans la cape de pluie et en désespoir de cause dans un journal... Gain de confort assuré !

Lire aussi “Comment éviter le grand frisson lors des randos en hiver 

Publié le 31/12/2021